about

Automatisation industrielle

La créatrice de Heidi en bois fraisé


Un robot fraise le corps de Spyri dans du pin

La statue de Johanna Spyri a été réalisée dans le cadre d’un projet d’études axé sur la pratique dans le centre technologique de l’ibW à Maienfeld, en utilisant des pins âgés d’environ 203 ans, eux aussi originaires de Maienfeld.

Dans le cadre de la campagne #Woodvetia, le centre technologique de l’ibW à Maienfeld a fait réaliser une représentation fidèle, grandeur nature, de Johanna Spyri avec du bois indigène fraisé. Un robot ABB a participé à cet ouvrage.

En début d’année, l’Office fédéral de l’environnement a lancé la campagne #Woodvetia avec la filière bois et forêts suisse. L’objectif est d’inciter la population à utiliser du bois suisse pour les nouvelles constructions, les modernisations et l’achat de meubles. Il est en effet possible d’exploiter davantage le bois indigène sans nuire aux forêts.

Les ambassadeurs de cette campagne sont des personnalités historiques de la Suisse représentées grandeur nature avec du bois suisse. On a utilisé pour cela des arbres du même âge que la personnalité historique.

L’une d’entre elles est Johanna Spyri, créatrice de la célèbre héroïne de roman suisse Heidi. Pour la façonner, deux vieux pins ont été coupés près de Maienfeld, sciés pour en faire des planches, constitués en blocs avant d’être amenés dans le centre technologique de l’École professionnelle supérieure de la Suisse du sud-est ibW.

La tête de la statue a été fraisée par de futurs menuisiers avec une machine CNC. Pour réaliser le corps grandeur nature, une cellule robotique a été utilisée – l’IRB 6640 d’ABB qui, avec ses six axes et sa portée de 2,8 mètres, est capable d’usiner de grosses pièces.

Pour la sculpture à fraiser, un modèle en tenue de la fin du 19e siècle a été scanné en 3D. Les informations obtenues ont servi de données de base pour la programmation du robot. Les données CAM du logiciel scan Mastercam sont transférées dans le programme de commande du robot Octopuz, où le modèle est décomposé en courbes de niveau. L’IRB 6640 a d’abord grossièrement fraisé le corps dans le bloc de bois. Il s’est ensuite attaqué aux détails en utilisant différentes fraises sphériques, passant progressivement d’un rayon de 65 mm à moins de 6 mm.

Après environ 18 heures de fraisage, l’ouvrage était terminé et la tête a pu rejoindre le corps. Depuis début février, la statue de Spyri plus vraie que nature trône dans l’aire d’autoroute «Heidiland» près de Maienfeld.

Informations: www.woodvetia.ch/de/holzfiguren/johanna-spyri