;

Immotique 3 | 18

Une économie d’énergie de 30% grâce à l’immotique

L’Umwelt Arena Suisse choisit KNX

L’Umwelt Arena Suisse a optimisé la performance énergétique de son bâtiment avec un i-bus KNX d’ABB. Les exploitants évaluent l’économie à plus de 130 000 CHF.

Paulo Alves, chef d’exploitation de l’Umwelt Arena, effleure son smartphone et présente les fonctionnalités du KNX, le système immotique qui a permis à l’Umwelt Arena de réduire sa consommation d’énergie d’environ un tiers depuis son inauguration en 2012.

M. Alves a en grande partie programmé luimême le système. Aujourd’hui, des capteurs signalent la présence de visiteurs dans les salles d’exposition ou le passage des équipes de nettoyage. En l’absence de personnes, l’éclairage se tamise, voire s’éteint.

«Nous ne pourrions plus nous passer du KNX», affirme Walter Schmid, président du conseil d’administration de l’Umwelt Arena. «Les économies d’énergie sont avantageuses non seulement pour l’environnement, mais aussi pour nos finances.» D’après les exploitants, le bâtiment a en effet permis de réaliser des économies d’énergie de plus de 130 000 CHF depuis son inauguration. Désormais, les systèmes immotiques modernes et l’installation solaire sur le toit lui permettent de produire à l’année plus d’énergie qu’il n’en consomme.

«Les économies d’énergie sont avantageuses non seulement pour l’environnement, mais aussi pour nos finances.»

Au ralenti ou à fond selon les besoins

La consommation est relevée et affichée au moyen d’outils de visualisation des données, ce qui permet au système d’identifier les inefficacités. L’utilisation des données numériques devient ainsi une vraie valeur ajoutée.

«Il est essentiel que l’éclairage, les stores et la ventilation soient entièrement automatiques. Ces éléments sont programmés initialement et se régulent ensuite de manière autonome», indique Marco Savia, KNX Product Marketing Specialist au sein d’ABB Suisse. Grâce au système d’arrêt automatique, les installations ne sont sollicitées que dans la mesure du nécessaire. Leur durée de vie est ainsi plus longue que si elles fonctionnaient toujours à plein régime. Où comme le dit Marco Savia: «Pourquoi toujours mettre les pleins gaz si à bas régime cela fonctionne tout aussi bien?»