Technique énergétique 1 | 18

Un raccordement haute tension ultra-rapide

Intervention rapide à la sous-station Verbois

Un groupe de machines rénové de la centrale hydroélectrique de Verbois devait être raccordé au réseau peu avant Noël. Le raccord dans la sous-station voisine en travaux n’était cependant pas adapté. ABB est intervenue en faisant preuve d’une grande réactivité.

La sous-station de Verbois est déterminante pour l’approvisionnement en énergie de l’agglomération de Genève. Les Services Industriels de Genève (SIG) y exploitent un poste de transformation de 130/18 kV qui est relié à cinq autres sous-stations du canton. Par ailleurs, l’énergie électrique produite par les deux centrales de Chancy-Pougny sur le Rhône et par leur voisin, le barrage de Verbois, est injectée dans le réseau. À lui seul, ce dernier couvre environ 20% des besoins en électricité du canton de Genève.

La sous-station de Verbois abrite encore une installation de distribution isolée au gaz ELK-04 d’ABB avec 20 travées. En 2017, elle sera remplacée par une nouvelle installation dans un bâtiment voisin. Marc Weber des SIG a rapidement repris en main le projet de transformation de la sous-station à l’automne 2016 après que son collègue responsable a quitté la société.

Parallèlement à la rénovation de la sous-station, une mise à niveau des équipements secondaires d’un des quatre générateurs a été réalisée en 2016 dans la centrale au fil de l’eau de Verbois située tout près. Cette mise à niveau devait prendre fin en décembre 2016 avec le raccordement du groupe de machines rénové au réseau. Le raccordement de ce quatrième groupe de machines avec les équipements secondaires rénovés devait s’effectuer avec la nouvelle installation de distribution.

Un raccordement précis nécessaire

Pour pouvoir injecter l’énergie dans le réseau, il était donc nécessaire de mettre en service une travée de la nouvelle installation de distribution et de la raccorder à l’installation existante. Pour ce faire, les SIG avaient prévu trois puissants câbles monophasés de 35 mètres de longueur avec les connecteurs nécessaires.

Après un examen détaillé des plans, M. Weber a néanmoins réalisé avec inquiétude en novembre 2016 que les prises nécessaires au raccordement ne s’inséraient pas correctement dans le coffrage de l’installation de distribution existante. Que faire? Il était prévu de raccorder le quatrième groupe de machines de la centrale hydroélectrique sous deux semaines pour pouvoir gérer les pics de charge prévus pendant la froide période de Noël et de l’Avent.

«Le 22 novembre, j’ai contacté Jérôme Henry de l’agence commerciale ABB de Lausanne et lui ai demandé de me procurer les adaptateurs et les anneaux d’étanchéité nécessaires. Si possible, dans un délai de 2 semaines.» «En entendant sa dernière phrase, j’ai ravalé deux fois ma salive», se souvient M. Henry en souriant. «Normalement, il faut deux mois plutôt que deux semaines pour effectuer les calculs et évaluer quels adaptateurs sont nécessaires et ensuite acheter les pièces. Ce ne sont pas des produits standards. Nous ne les avons pas en stock en Suisse et chaque prise est spécifique. Sans compter qu’à si peu de temps de Noël, on sait qu’il est plus difficile de trouver les bons interlocuteurs car beaucoup prennent le reste de leurs congés en cette période.» M. Henry s’est aussitôt mis à étudier les spécifications exactes de l’installation de distribution et des prises pour trouver les adaptateurs appropriés.

L’installation de distribution isolée au gaz avait été fabriquée par ABB à Hanau en Allemagne. C’est là que se trouvaient les meilleures chances de trouver les pièces nécessaires. En concertation avec Jérôme Henry, Marc Weber a aussi pris contact directement avec les experts de Hanau pour pouvoir réagir le plus vite possible aux demandes concernant l’exceptionnel raccordement planifié des deux installations. En l’occurrence, grâce aux informations détaillées transmises par Genève, les experts de Hanau se sont révélés d’une très grande aide, livrant en express les éléments d’adaptation nécessaires aux Suisses. «Un soulagement, mais pas encore la solution au problème», indique M. Weber. Il fallait également l’intervention d’un spécialiste pour monter la prise avec l’adaptateur et les anneaux d’étanchéité sur le bloc d’alimentation de l’installation de distribution pour garantir la parfaite étanchéité de l’installation.

Des détails importants

M. Henry a trouvé ce spécialiste à Zurich Oerlikon, où ABB produit les installations de distribution isolées au gaz. Cet expert en montage s’est rapidement rendu à Genève pour changer les prises de raccordement en collaboration avec le fournisseur de câbles et Marc Weber. Hormis un léger retard de la livraison depuis l’Allemagne, cette formidable coopération a permis que tout se déroule bien. Une fois les tests passés, le quatrième groupe de machines a donc pu injecter l’énergie produite dans le réseau à partir du 9 décembre 2016 avec le raccord réalisé entre les deux installations de distribution.

«Parfois, de toutes petites choses ont un grand impact», souligne M. Weber. «Par rapport à l’ensemble des installations de la centrale et à l’installation de distribution, ces adaptateurs et ces anneaux d’étanchéité semblent insignifiants. Pourtant, ils étaient essentiels pour solutionner le problème.»

Marc Weber met aussi en avant l’importance de la communication rapide et ouverte entre toutes les parties prenantes de ce projet urgent. «À mon grand soulagement, tout le monde a travaillé de concert. L’implication de chacun a permis de rapidement mettre en œuvre une solution et d’éviter des incidents», conclut M. Weber.

«L’implication de chacun a permis de rapidement mettre en œuvre une solution et d’éviter des incidents.»