Automatisation industrielle 3 | 20

Essai de réception transcontinental

Réception en usine par vidéo

Les voyages internationaux étaient impossibles pendant la crise du coronavirus. Cette dernière a donc aussi impacté les «essais de réception», ces essais réalisés en usine pour les grandes installations, auxquels les clients participent généralement en personne sur place.

«Nous avons des clients dans le monde entier», explique Olaf Berger, Head of Project Management de la Business Line System Drives (MOSD) d’ABB à Turgi. «La production et le transport de nos convertisseurs moyenne tension se poursuivent plus ou moins normalement. Des experts locaux d’ABB peuvent ensuite les mettre en service sur place. Nos clients ne pouvaient cependant plus venir en Suisse pour assister à l’essai de réception.»

L’équipe de Turgi a donc rapidement mis au point une nouvelle solution: «Le technicien en charge des essais procède aux essais sur le convertisseur moyenne tension dans notre usine devant une caméra qui filme l’opération. Le son et l’image sont transmis par Internet», explique Philipp Carfora, responsable du laboratoire d’essais au MOSD. Dans la semaine du 16 mars, deux essais de réception ont été réalisés avec succès avec des clients des États-Unis.

«Lors de cet essai de réception à distance, nous proposons au client trois vues en parallèle.»

Les clients sont invités à suivre l’essai en direct sur l’écran, souvent avec plusieurs intervenants concernés, tels que l’intégrateur et le client final. Ils peuvent se connecter depuis leur bureau ou leur domicile et poser des questions en direct pendant l’essai au technicien en charge de l’essai ou encore au chef de projet. Le chef de projet ne doit pas nécessairement être présent sur place non plus. Il peut tout aussi bien se connecter depuis son bureau à domicile.

«Lors de cet essai de réception à distance, nous proposons au client trois vues en parallèle», explique M. Carfora. «Dans une fenêtre, il voit la transmission en direct de la caméra mobile avec laquelle nous lui présentons les détails du convertisseur. Pour la deuxième vue, le technicien partage son écran. De cette manière, le client peut aussi observer les valeurs du logiciel d’essai. La troisième fenêtre affiche un schéma du convertisseur qui montre le circuit tel qu’il est».

Le décalage horaire s’est révélé être un défi pour ces essais de réception virtuels transcontinentaux. «Mais c’est en fait la seule difficulté. En dehors de cela, les clients sont aussi satisfaits que nous de cet essai de réception à distance»,  souligne M. Berger. «Un de nos clients internationaux a déjà indiqué qu’à l’avenir, il préférerait participer à distance à l’essai de réception, plutôt que venir sur place.» Il est tout à fait possible que cet essai de réception à distance s’impose comme la nouvelle option privilégiée, même une fois l’épidémie de COVID-19 disparue.