Interview 2 | 18

Trois questions à

Ueli Sutter, Chef de projet des ventes chez Garaventa AG

Le nouveau funiculaire de Stoos est le plus raide du monde. Quel a été le plus gros challenge?

J’en citerai trois. D’abord les différences de déclivité: c’est le funiculaire le plus raide de ce type avec une pente de 110%, mais les quais sont horizontaux. Ensuite, le poids des véhicules: ils doivent être les plus légers possibles pour réduire la puissance d’entraînement et donc la consommation d’énergie. Et enfin la vue: nous souhaitions créer une expérience optimale avec un vitrage panoramique.

 

Comment est née l’idée de cet étonnant design?

Nous l’avons imaginé en raison de la grande pente qui passe de 0% à 110% et de la très faible section du tunnel. En outre, le fait de ne pas utiliser une structure à suspen
sion optimise la vue dans les cabines.

 

Combien de temps a duré la phase d’essais?

Les essais, de la pose des véhicules jusqu’à l’inauguration, ont duré environ neuf semaines. La mise en service n’a pas été simple: elle a débuté par les premières marches de référence sur les voies et à travers les tunnels. Les poulies ont ensuite été ajustées. Après des essais de freinage, nous avons progressivement augmenté la vitesse de marche jusqu’à la vitesse maximale de 10 m/s. Des contrôles de sécurité ont été effectués avec une consignation précise des résultats afin de préparer la réception auprès de l’Office fédéral des transports. Et un essai d’exploitation approfondi a été réalisé pour finir.