Technique énergétique 2 | 20

Du courant solaire issu du lac de retenue

La technique d’ABB au service d’une installation solaire flottante      

Projet pilote prometteur dans les Alpes valaisannes: Romande Energie a réalisé une centrale solaire flottante avec des onduleurs et des équipements moyenne et basse tension d’ABB qui, sur le plan du rendement, risque d’éclipser les installations en plaine.

L’installation pilote du lac de retenue du lac des Toules flotte à plus de 1800 m au-dessus du niveau de la mer. Elle est unique en son genre du fait de son altitude, des conditions climatiques et des rendements annuels prévus, supérieurs à la moyenne, même pendant les mois d’hiver avec des températures négatives extrêmes et un faible rayonnement solaire. Romande Energie l’a mise en service début décembre 2019.

À cette altitude, le rayonnement solaire est plus intense que dans les plaines en raison de l’atmosphère plus mince. Le rendement et l’efficacité sont également meilleurs grâce à l’utilisation de modules à double face et l’effet d’albédo, dans lequel la lumière réfléchie par le lac et la neige est captée par l’installation photovoltaïque. Ainsi, l’installation peut continuer à produire de l’électricité, même recouverte de neige. Le gain d’efficacité par rapport à une centrale solaire de même taille en plaine devrait atteindre 50%. La production annuelle devrait être d’environ 800 000 kWh, ce qui correspond aux besoins d’environ 220 ménages.

Installations moyenne et basse tension d’ABB

Guillaume Fuchs, chef de projet chez Romande Energie, a déclaré: «Nous travaillons sur ce projet depuis 2012. Une coopération étroite avec nos partenaires était donc cruciale. La capacité d’ABB à nous soutenir avec un ensemble technologique complet, comprenant les onduleurs string PVS-175, une station de transformation avec transformateur sec, des installations de distribution moyenne et basse tension et des services de conseil, a été déterminante pour la réalisation de cette installation unique.»

La centrale de 2240 m² se compose de modules solaires à double face sur 36 flotteurs, qui sont fixés au fond du lac avec des poids. Cela leur permet de monter et de descendre avec le niveau de l’eau. En raison de la nature exposée du site, la structure et la technologie photovoltaïque flottante doivent pouvoir résister à des vents allant jusqu’à 120 km/h, à une épaisseur de glace sur le lac de 60 cm et à une épaisseur de neige de 50 cm.

Les onduleurs string PVS-175 d’ABB se caractérisent par une densité de puissance extrêmement élevée et un revêtement résistant à la corrosion. Ils sont également particulièrement adaptés à une utilisation sur le lac des Toules en raison de leur capacité à fonctionner dans des conditions extrêmes avec des variations de température entre moins 25 °C et 60 °C. Ces onduleurs sont équipés de pas moins de douze MPPT (Maximum Power Point Trackers), ce qui permet, avec une récupération d’énergie optimale, une flexibilité maximale dans la conception de cette installation photovoltaïque flottante avec des niveaux d’eau variables. La conception sans fusible et la séparation entre le boîtier de raccordement et le module de puissance facilitent la maintenance.

Projet d’une installation 30 fois plus grande

Si cette installation pilote atteint les gains d’efficacité escomptés par rapport aux installations en plaine, Romande Energie prévoit d’étendre le

Le gain d’efficacité par rapport à une centrale solaire de même taille en plaine devrait atteindre 50%.

projet sur le Lac des Toules à compter de 2021. Il sera alors prévu d’implanter sur le lac une installation photovoltaïque environ 30 fois plus grande que l’installation actuelle, qui fournirait de l’électricité à environ 6600 ménages.

Les avantages de ces installations solaires flottantes sur des lacs de retenue sont évidents: ce sont des masses d’eau artificielles qui ont été créées pour produire de l’énergie électrique. Il est ainsi possible de les utiliser doublement pour la production durable d’électricité, d’autant plus qu’un lac de retenue comme le Lac des Toules est régulièrement vidé. La faune et la flore ont donc à peine le temps de se développer dans l’eau. Le fait de couvrir le lac de modules photovoltaïques ne perturbe donc aucun système écologique.

Informations: bernard.silber@ch.abb.com